Association
sportive et culturelle
des 3 Peaks
de Manapany

Association sportive et culturelle des 3 Peaks de Manapany

C'est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 qui a pour but :

  • la pratique du surf et autres activités sportives de plein air,
  • la mise en place d’événements culturels,
  • la mise en valeur et la protection de l’environnement.

Le moyen le plus efficace pour nous contacter c'est le formulaire contact. Mais si vous préférez vous pouvez toujours nous appeler.

06 93 20 40 18

C'est ou ?


L'association a son local au 147 boulevard de l'Océan, Manapany-les-bains, Saint Joseph. Il se situe au rez-de-chaussée du batiment communal surplombant le bassin.

C'est quand ?

L'association tient une buvette, lieu d'échange et de partage tous les mercredis, samedis et dimanches après-midi.

L'association organise une fois par mois, un Dimanche du Sud Sauvage (DSS). Cet événement familiale réunit un marché d'artisans et d'agriculteurs, une exposition, des concerts, des actions de sensibilisation à l'environnement et diverses animations. Entrant dans la volonté de l'association de développer le rôle de tremplin entre les cafés-concerts ou autres petites scènes et les scènes des grands festivals réunionnais et métropolitains, ces « DSS » seront l'occasion pour l'association d'organiser un concours dont les vainqueurs auront le privilège de jouer sur la grande scène du Manapany Festival 2017 au mois de septembre. Plus d'information sur la page facebook des Dimanches du Sud Sauvage

Les dates des DSS pour 2017 sont :

  • 15 Janvier 2017
  • 12 Février 2017
  • 26 Mars 2017
  • 16 Avril 2017
  • 14 Mai 2017
  • 04 Juin 2017
  • 09 Juillet 2017
  • 20 Août 2017
  • 19 Novembre 2017
  • 10 Décembre 2017

Un temps fort de l'année pour l'association est l'organisation du Manapany festival. Il se déroule sur trois jours, et doit son succès à la complémentarité entre les épreuves sportives, son esprit festif, et une programmation musicale originale, conviviale et métissée, mêlant le public sportif et musical sur un site qui s’avère être un des plus beaux de l’île de la Réunion. La prochaine édition aura lieu du 22 au 24 septembre 2017. Plus d'information sur la page facebook du festival

Historique :

L’association des Trois Peaks de Manapany est née d’une passion, celle d’une poignée d’habitants de cet écart prestigieux pour les sports de glisse et pour le site de Manapany. Ils décidèrent, en 2000, de créer un club de sports de glisse aquatique.

« Les 3Peaks» (en référence aux trois spots manapaniens) vit le jour en 2001, avec pour ambition de structurer ces jeunes adeptes, mais aussi de valoriser le patrimoine naturel et culturel de cet écart de Saint-Joseph si cher à tous les réunionnais. Pour remplir ce double objectif, la création d’un évènement, efficace outil de communication, mélangeant sport et culture, s’imposa tout de suite : le Manapany Surf Festival était né.

Les années 2001 et 2002 ont servi à poser les principaux axes de développement de l’association Les Trois Peaks et de la manifestation :

  • Thématique centrale : musiques en cuivre et musiques de fêtes
  • Compétition de surf et de bodyboard en liaison avec la Ligue Réunionnaise de Surf
  • Implication croissante de la ville de Saint-Joseph au niveau humain, financier et géographique (Mairie, Associations, MDA, Pays d’Accueil, ...)
  • Actions culturelles en direction des jeunes et des quartiers (Ecole de musique de Saint-Joseph, concerts scolaires, ...)
  • Opérations sportives visant à développer la pratique du bodyboard

Ainsi, la formule fonctionnant à merveille, nous sommes passés, grâce au soutien de nos partenaires, de la programmation locale de 2001, à une programmation tournée vers l’extérieur en 2002 (Bob Brozman et Uranus Bruyant). De plus, en 2003, avec la création d’une scène ouverte (groupes réunionnais en développement), le nombre de groupes passe à 15 soit plus d’une centaine de musiciens ; côté spectateurs, Manapany a vu 5 000 visiteurs dans le week-end de 2002 contre 1000 l’année précédente.

Les principaux piliers étant plantés, l’édition 2003 a pu s’y appuyer et s’ouvrir sur un plus vaste projet. Ainsi le Bébête Orchestre en Cuivre a été créé, réunissant 26 artistes dont 4 chefs de pupitre et un chef d’orchestre (Henri-Claude Moutou). Il a commencé à tourner tout au long des 3 mois précédant l’événement. Trois décentralisations de concerts ont pu être organisées dans les quartiers de Saint-Joseph et le festival s’est ouvert au jeune public avec un concert scolaire donné par le groupe malgache Sareraka, et réalisé à l’Ecole de Musique de St Joseph devant 200 élèves issus des 3 lycées de la commune.

Quant à l’événement sportif du Manapany Surf Festival, son succès est étonnant : 170 inscrits à la compétition, et une vingtaine de sportifs dont l’inscription n’a pu être prise ! Pour mémoire, la première édition s’était déroulée avec 60 compétiteurs ! Les spectateurs ont été nombreux à la suivre, malgré le manque de vagues. Ainsi, l’année 2003 a vu naître un véritable festival : joyeux, convivial et professionnel, définitivement ancré dans son environnement, avec un public se débrouillant pour rester sur place pendant tout le week-end.

Quant à l’édition 2004, elle a permis de conforter les principes posés en 2003 et de voir la fréquentation encore progresser.

L’édition 2005 du festival de Manapany a été encore une fois un succès en terme de public et de retombées médiatiques ; les deux mille huit cents spectateurs présents grâce à l’adjonction d’une deuxième soirée payante, ajoutée aux 3 000 personnes qui ont fréquentées le site durant le week-end sont là pour le prouver !!

Pour finir, il est évident que l’événement est bien ancré dans le paysage culturel réunionnais et que le public est extrêmement demandeur ; la soirée du vendredi a amené 600 personnes avec une tête d’affiche encore peu connue à la Réunion.

En 2006, le festival, organisé sur 3 jours, a été très perturbé par les intempéries, au point que le concert du samedi a dû être déplacé au Bato Fou (Zenzile, Violons Profonds et Cankisou), alors que les concerts du dimanche ont été annulés, à l’exception de Rajery qui a été programmé dans la salle de l’ancien restaurant « Le Manapany ».

Pour l’édition 2007, nous avons dû retourner à une formule sur deux jours, afin de combler le déficit enregistré en 2006. La programmation a été recentrée sur ce qui a fait le succès de notre festival depuis sa création : les musiques en cuivre.

En 2008, les trois jours de fiesta ont remporté un grand succès avec deux grandes soirées complètes. À noter également cette année-là, la création du site www.manapanysurfestival.com.

En 2009, l’association Les Trois Peaks a fait peau neuve, en se dotant d’un président mythique dans le monde du surf réunionnais : monsieur Maxence de la Grange. Une pointure qui a pris en main la destinée du club sudiste, de ses jeunes pousses et de ses talents affirmés qui s’illustrent sur les compétitions nationales et internationales. L’édition 2009 du festival, tremplin vers les 10 ans, est revenue sur deux jours de programmation et malgré le mauvais temps, a pu assurer la soirée de samedi en déplaçant les concerts de Ti Coin Charmant sous la protection du chapiteau en place sur la scène Latérit.

En 2010, le Manapany Surf Festival a fêté ses 10 ans en grande pompe, avec à nouveau trois jours de programmations pour 29 groupes à l’affiche, deux soirées inédites payantes (dont celle du samedi soir à guichet fermé !), et la présence du réunionnais Amaury Lavernhe, tout juste sacré Champion du Monde de bodyboard, accompagné de son ami hawaïen Dave Hubbard, champion de DropKnee, pour affronter la vague sudiste et ses riders locaux.

2011 a permis d’asseoir le succès du Manapany Surf Festival et de confirmer la formule sur trois jours, avec des invités talentueux et pleins de fougue qui ont « sauté la mer » d’en France et de Mayotte pour venir nous secouer le bocal, des musicos locaux de tous bords, et du spectacle dans les vagues pour une grande nouveauté : un challenge « Pro-Am » doté d’un « prize money » avec des compétiteurs internationaux, couplé au challenge local désormais inscrit sur le calendrier officiel de la Ligue Réunionnaise de Surf.

Pour la 12e édition, sur les trois jours de festival, plus de 10 000 personnes sont venues profiter de la glisse et des 23 artistes à l'affiche. L'événement a été franc succès au dire du public, de la presse, des différents acteurs du festival. L'année dernière, la compétition s'est finie en beauté avec la victoire de Roxane Bonet, rideuse locale et multiple championne (de France, d’Europe), qui remporte donc sur ses terres ou plutôt dans ses vagues, la première manche championnat du monde de bodyboard féminin IBA organisée dans l’île.

La récente crise requin nous a contraint à suspendre l'activité surf depuis 2013, et à s'ouvrir sur d'autres sports de plein air. C'est ainsi que le festival a accueilli en 2014 et 2015 un challenge d'escalade de bloc. Trois structures ont donc été montées à Manapany où plus de 200 grimpeurs de tout âge se sont affrontés chaque année.

Les moyens techniques et humains nécessaires au déplacement et montage des structures d'escalade ont contraint notre partenaire à ne pas renouveler l'expérience. Profitant de l'ouverture multisport initiée depuis deux ans et des nombreux contacts établis avec des associations, nous avons pu mettre en place différentes activités sportives sur le festival en 2016.

L'Association Sportive Eco Challenge (ASEC) a ainsi organisé une compétition de VTT Trial, la première du genre depuis plus de 3 ans.

Un Skate Park a été monté par l'association Urban Riders au fond de la baie de Manapany, près de la ravine. Skates, Rollers, Trotinettes et BMX ont pu s'exprimer sur cet espace.

L'équipe d'Xtrem Riders a fait une démonstration de saut acrobatique à BMX sur leur Big Air Bag.

Une initiation à l'accrobranche a été mise en place par l'association Eskal'Aventure, les grimpeurs expérimentés du Parc Cilaosa. Les jeunes ont pu découvrir de nouvelles sensations sur un parcours dans les grands banians qui surplombent les Jardins de Manapany et une tyrolienne pour la descente.

En 2016 les poneys de l'Écurie du Relais étaient encore là pour réjouir les plus petits. Un concours de pêche, organisé en partenariat avec l'association Run Eco Garde, s'est tenu malgré des conditions difficiles. Cette association s'est également occupée du pôle Accueil et Sensibilisation qui prenait place sur Banian. Ils ont proposé différentes jeux pour les enfants afin de les sensibiliser à la protection des espèces menacées.

Ce tournant multisport pris par le festival a été une vraie réussite tant au niveau du retour du public que des différents acteurs du festival : associations partenaires, sportifs, artistes et bénévoles.

Du coté musical, depuis les débuts de l'événement, les musiques festives avec cuivres et fanfares occupaient une place centrale dans notre programmation et ont fait les beaux jours de notre festival. Cependant depuis quelques années, cette tendance musicale avait tendance à manquer de renouvellement, aussi bien à la Réunion qu'en métropole. C'est pourquoi nous avons décidé de rendre central un aspect de notre programmation qui était déjà important depuis plusieurs années : les groupes émergents de la Réunion et plus largement de l'Océan Indien.

Ce virage est lié au tissage de partenariat avec plusieurs acteurs du milieu artistique comme le bar du Toit, le restaurant le Zinzin et le studio d'enregistrement Box Records.